Crise au Niger : des millions d’enfants vulnérables sont en danger, prévient l’UNICEF

Publié le Par Gabon Matin - Mis à jour :

La crise qui sévit au Niger continue de représenter un danger de plus en plus grand pour des millions d’enfants vulnérables dans le pays, a averti le Représentant de l’UNICEF au Niger, Stefano Savi.

« La situation actuelle est très préoccupante et ajoute un lourd fardeau à un paysage humanitaire déjà désastreux, où la prévalence de la malnutrition sévère chez les enfants est extrêmement élevée - l’une des pires de l’Afrique de l’Ouest et de l’Afrique centrale », a fait valoir M. Savi dans une déclaration publiée samedi.

À l’heure actuelle, plus de deux millions d’enfants ont été touchés par la crise et ont désespérément besoin d’une aide humanitaire.

Le responsable de l’ UNICEF dans le pays signale que « même avant les récents troubles civils et l’instabilité politique au Niger, on estimait à 1,5 million le nombre d’enfants de moins de 5 ans souffrant de malnutrition en 2023, dont au moins 430.000 enfants souffrant de la forme la plus mortelle de malnutrition ».

« Ce chiffre est susceptible d’augmenter si les prix des denrées alimentaires continuent de grimper et si une récession économique frappe les familles, les ménages et les revenus », a-t-il expliqué.

L’appui humanitaire continue

L’UNICEF continue d’apporter une aide humanitaire aux enfants dans tout le pays et a expédié des aliments thérapeutiques prêts à l’emploi à 1.300 centres de santé en juillet.

Cela devrait permettre de traiter 100.000 enfants dans les mois à venir, alors que la période de soudure se poursuit. Cependant, c’est loin d’être suffisant.

Préserver les fournitures vitales

« Avec les récentes pénuries d’électricité, et 95% de l’infrastructure de la chaîne du froid dans le système de santé dépendant de l’électricité, il faut faire plus pour s’assurer que les vaccins pour enfants et les autres fournitures ne sont pas en danger  », a signalé M. Savi.

L’UNICEF est alarmé « par le fait que nos fournitures vitales restent bloquées à différents points d’entrée dans le pays et qu’elles doivent être acheminées de toute urgence vers le Niger, pays enclavé ».

À l’heure actuelle, l’UNICEF a « deux conteneurs bloqués à la frontière du Bénin avec des équipements essentiels de la chaîne du froid ; 19 conteneurs dans le port de Cotonou, avec des équipements de vaccination et de la chaîne du froid ; et 29 conteneurs destinés au Niger, actuellement en mer, avec des aliments thérapeutiques et des seringues  ».

« Ces fournitures vitales pour le traitement de la malnutrition et la vaccination risquent de perdre leur efficacité pour les enfants que nous servons, si leur entrée au Niger est encore retardée et si elles sont exposées aux éléments », a averti M. Savi.

L’UNICEF demande d’urgence à toutes les parties à la crise de s’assurer que les travailleurs et les fournitures humanitaires atteignent en toute sécurité les enfants et les familles les plus vulnérables, là où ils en ont le plus besoin.

« Nous demandons également que les programmes humanitaires essentiels soient protégés contre l’impact des sanctions et des réductions de financement », a précisé le Représentant de l’UNICEF.

à lire aussi

RDC : Des dizaines de morts et des milliers de déplacés par les violences depuis début février
Violences RDC : Des dizaines de morts et des milliers de déplacés par les violences depuis début février
Adhésion UE : Le président ukrainien signe une demande officielle d’adhésion à l’Union européenne
Covid-19 : l’OMS dénonce l’échec moral de l’iniquité vaccinale
Pandémie Covid-19 : l’OMS dénonce l’échec moral de l’iniquité vaccinale
Toyota a vendu 10,56 millions de voitures en 2022 dans le monde, un chiffre record
Automobile Toyota a vendu 10,56 millions de voitures en 2022 dans le monde, un chiffre record