La France a donné son feu vert au Coup d’Etat des forces de défense et de sécurité au Gabon

Publié le Par La rédaction d’LBVnews - Mis à jour :

Ce n’est pas moi qui le dit, mais Marine Le Pen dans son intervention sur la politique diplomatique « incohérente » de la France en Afrique. Condamnation de certains coups d’État sur le Continent : au Niger par exemple, alors qu’elle a donné son Feu vert à celui du Gabon. Tels sont les maîtres mots de l’intervention de Mme Le Pen à l’assemblée nationale française sur l’Afrique.

Analyse .
Marine Le Pen est déjà en campagne pour la prochaine élection présidentielle en France. Elle attaque déjà le gouvernement de Macron sur le manque de politique africaine. La fille de Jean-Marie Le Pen puise habilement dans le discours et les revendications de la jeunesse africaine pour mieux élaborer son discours anti-immigration africaine. Elle évoque les intérêts communs de la France et de l’Afrique dans les domaines de l’énergie, de l’industrie de l’environnement en invitant les jeunes africains à transformer leurs pays et d’avoir la France comme partenaire.

Ce discours séduit les Français et peut séduire la jeunesse issue de l’immigration ; mais en réalité, c’est Marine qui est incohérente, elle ne veut que les ressources naturelles africaines et non sa ressource humaine.
Elle feint d’oublier les accords de défense entre la France et les pouvoirs africains contre la garantie d’approvisionnement en matières premières stratégiques.

C’est ainsi qu’en 1964, au regard de ses intérêts en uranium et en pétrole, la France avait rétabli dans la violence, le pouvoir de Léon MBA, et qu’elle n’a jamais condamné les assassinats post-électoraux de 2016 perpétrés par le régime sanguinaire du roi fainéant Ali Bongo.
Pourquoi la France voudrait-elle faire la guerre au Niger et aurait donné son Feu vert au coup d’État des Forces de Défense et de sécurité du Gabon ?

Que s’est-il réellement passé le 30 août 2023 ?
Sans connaître les détails précis, il est difficile de commenter le rôle qu’a joué la France dans le renversement d’Ali Bongo. Cependant, lorsque l’on dit que la France, en tant qu’ancienne puissance coloniale, a donné son feu vert à un coup d’État approuvé par ailleurs par la population elle-même, cela implique que la France a soutenu ou accepté le renversement du gouvernement en place, car cela semblait être en accord avec la volonté de la population.

Le soutien de la France peut être interprété comme une reconnaissance ou une légitimation du changement de gouvernement, basée sur la perception que le coup d’État était une réponse à des problèmes politiques et sociaux profonds auxquels le Gabon faisait face. La population gabonaise exprimait depuis longtemps son mécontentement à l’égard du pouvoir des BONGO-PDG et a soutenu activement le coup d’État, cela peut avoir influencé la position de la France.

Le soutien de la France à ce coup d’État peut aussi avoir été motivé par les intérêts économiques, les liens historiques, les alliances stratégiques et les considérations géopolitiques.
Marine Le Pen n’ignore pas tout cela ; mais elle n’est mue que par le thème de l’immigration qui a fait le bonheur de son parti : le Front national. 

L’évocation du Gabon n’est donc que la crème sur les épines.
La vérité est là.
Bon dimanche.

Par PETIT-LAMBERT OVONO ÉVALUATEUR CERTIFIÉ INTERUNIVERSITAIRE DES POLITIQUES PUBLIQUES PRÉSIDENT DE SOGEVAL

à lire aussi

Enquête sur les étrangers travaillant au Gabon avec de fausses pièces d’identité
Texto Enquête sur les étrangers travaillant au Gabon avec de fausses pièces d’identité
Le Gabon et sa partie du peuple imbécile
Constat Le Gabon et sa partie du peuple imbécile
Decryptage Guerre en Ukraine : Seul sur sa pyramide du pouvoir, Poutine est fichu
Pourquoi les autorités de la transition cherchent la réconciliation sans passer par une justice formelle ?
Texto Pourquoi les autorités de la transition cherchent la réconciliation sans passer par une justice formelle ?