Le Conseil de sécurité de l’ONU inquiet de la situation sécuritaire, politique et humanitaire en Afrique de l’Ouest et au Sahel

Publié le Par Gabon Matin - Mis à jour :

Le Conseil de sécurité de l’ONU s’est dit vivement préoccupé vendredi par l’intensification des violences intercommunautaires en Afrique de l’Ouest et au Sahel, en particulier au centre du Sahel, et s’est dit inquiet de « la montée des tensions et des conflits entre agriculteurs et éleveurs dans la région ».

Dans une déclaration de sa Présidence adoptée par consensus sur le Bureau des Nations Unies pour l’Afrique de l’Ouest et le Sahel (UNOWAS), le Conseil se félicite de l’action et de la coopération conjointes de l’UNOWAS et des organisations régionales à l’appui des efforts visant à promouvoir les bonnes pratiques dans le cadre du règlement des conflits entre agriculteurs et éleveurs en Afrique de l’Ouest et centrale.

Lutte contre le terrorisme

Dans la déclaration, le Conseil se déclare également vivement préoccupé « par les actes violents perpétrés par des acteurs non étatiques, y compris les individus, groupes, entreprises et entités associés à l’EIIL (Daech) et à Al-Qaida qu’il a désignés, dont les activités, y compris celles commises en violation du droit international humanitaire, accentuent la difficulté d’obtenir un retour de l’autorité de l’État et de la primauté du droit et de rétablir des services sociaux de base dans des secteurs de toute la région, ainsi que de mener une action internationale, régionale et nationale afin de ramener la stabilité dans la région ».

Il réaffirme qu’un dialogue inclusif occupe une place centrale aux niveaux national et local pour promouvoir une paix et une sécurité durables, soulignant l’importance de la Stratégie antiterroriste mondiale des Nations Unies.

Le Conseil de sécurité de l’ONU exprime aussi son inquiétude concernant la grave menace que la piraterie et les vols à main armée dans le golfe de Guinée font peser sur la navigation internationale et la sécurité et le développement durable des États de la région.

Le Conseil condamne également l’augmentation du nombre de victimes civiles en Afrique de l’Ouest et au Sahel et fait part de sa préoccupation au sujet de la situation des enfants dans certaines zones de la région, demandant à toutes les parties au conflit armé de faire cesser et de prévenir les six violations graves commises contre des enfants.

Le Conseil salue l’action menée par la société civile et les chefs religieux et tribaux pour régler les conflits au Sahel. Il souligne qu’il importe que « les femmes et les jeunes participent pleinement et véritablement, sur un pied d’égalité en toute sécurité, à toutes les étapes des entreprises de prévention et de règlement des conflits et de consolidation de la paix  ».

Changements anticonstitutionnels

Sur le plan politique, le Conseil de sécurité se déclare vivement préoccupé « par les changements anticonstitutionnels de gouvernement et les tentatives de coup d’État ».

Il souligne qu’il importe que, dans les pays de la région concernés, des processus de transition soient mis en place et que l’ordre constitutionnel soit rétabli dans les meilleurs délais et sous le contrôle des pays eux-mêmes. Il souligne aussi l’importance des missions de bons offices que mène l’UNOWAS pour prévenir les tensions liées aux élections et transitions.

Dans sa déclaration, le Conseil affirme en outre être vivement préoccupé par la dégradation de la situation humanitaire dans certaines parties de la région, et demande que soit pleinement assuré « l’acheminement rapide et durable, en toute sécurité et sans entrave, de l’aide humanitaire et médicale à toutes les personnes qui en ont besoin ».

Le Conseil de sécurité condamne toutes les formes de violence et les menaces contre le personnel humanitaire et médical et encourage les mesures prises par les États de la région pour veiller à faire traduire en justice les auteurs de ces actes.

à lire aussi

RDC : les agences de l’ONU alertent sur une catastrophe humanitaire de grande ampleur dans l’est du pays
Humanitaire RDC : les agences de l’ONU alertent sur une catastrophe humanitaire de grande ampleur dans l’est du pays
Les droits des personnes handicapées menacés par les mauvaises conditions de travail des soignants
Travail Les droits des personnes handicapées menacés par les mauvaises conditions de travail des soignants
La faim risque de se propager dans 22 pays dans le monde, prévient l’ONU
Rapport La faim risque de se propager dans 22 pays dans le monde, prévient l’ONU
Armes, carburant et or, les trafics prolifèrent au Sahel
Constat Armes, carburant et or, les trafics prolifèrent au Sahel